7 stratégies pour progresser efficacement les 6 prochains mois

Il y a une année, je me suis lancé le défi de professionnaliser mes compétences de coach et en même temps de m’essayer à la communication digitale. À la fin de cette année, j’ai construit un site internet, une page Facebook, une page Instagram, j’ai écrit une quinzaine d’articles, fait tout autant de vidéos et j’ai eu la chance également, d’exercer et de professionnaliser ma pratique du coaching et de la PNL avec des coachés extraordinaires. J’ai appris le montage vidéo, j’ai appris également à écrire des blogs. Je partage dans cet articles sept stratégies qui m’ont permis de transformer ce défi en réalité et de rendre le chemin tout aussi désirable que les objectifs que je m’étais fixé.

Je reste assez lucide de la marge de progression qu’il me reste, et en même temps, je n’aurais pas pensé pouvoir atteindre ce résultat en seulement 12 mois. Vous me direz « OK, pour une année c’est jouable », si ce n’est que ces nouveaux objectifs, se sont ajoutés ou ont complétés d’autres activités professionnelles existantes. J’ai remplacé et fait évoluer des habitudes et réorganisé ma gestion du temps. Et même si parfois l’énergie et l’enthousiasme ont aussi eu leur baisse de régime, ces instants m’ont permis de remettre en question ma manière de travailler et la priorisation de certaines de mes activités.

 

Je me rappelle que je débutais l’année passée par un premier article avec moins d’une centaine de vues, et qui traitait des résolutions de la nouvelle année. Là, j’ai plutôt envie de parler de ce qui fait la différence entre le vœu pieux de mettre du changement dans sa vie et finalement le projet qui va prendre forme. J’ai identifié 7 stratégies qui ont toutes bien fonctionné dans ma situation. Ces stratégies m’ont permis de rendre le chemin aussi désirable que les objectifs que je m’étais fixé. Je les partage volontiers avec vous, peut-être en reconnaitrez-vous quelques-unes qui vous parleront :

 

1. Think big : connectez votre objectif à une vision à long terme

 

Les nouveaux objectifs, comme les résolutions du Nouvel An sont des approches excitantes. Le problème est que ce type d’objectifs spontanés n’exige généralement pas beaucoup de planification. C’est généralement pour cette raison que la grande majorité des résolutions ne sera pas concrétisée. Une représentation précise de ce que vous voulez être et de ce que vous voulez atteindre durant les 3 à 5 prochaines années, vous permettra de faire une connexion forte du présent avec le futur. Définissez l’objectif en l’intégrant dans un programme plus grand et plus inspirant. Vous avez un objectif de santé et vous avez décidé de courir plus régulièrement ? Réaliser un semi-marathon ou même courir le marathon de New-York une fois dans votre vie vous fait rêver ? Fixez-vous dans ce cadre un objectif pour les 6 prochains mois. Celui par exemple de courir régulièrement 2 à 3 fois par semaine. Vous commencez par de petits pas qui eux vous donneront la force de faire de plus grands sauts dans quelques mois. Une chose importante : lorsque vous pensez à votre vie dans 3 à 5 ans pensez grand, « Think big ».

 

2. Engagez-vous : enclenchez le mode coaching pour avancer efficacement et parlez de votre projet à votre entourage

 

Eh oui, un coach utilise aussi le coaching pour avancer. Surtout au début, lors de la clarification de l’objectif et des étapes intermédiaires. Il est aussi possible de vous faire accompagner par un proche. L’avantage de faire appel à un coach professionnel, c’est d’avoir un accompagnement neutre, sans jugement. Le coach fera appel à toute une panoplie de techniques pour vous aider à découvrir et développer vous-même vos propres solutions. La qualité de son questionnement vous permettra très rapidement de vous poser les bonnes questions afin d’assurer un départ réussi. Après tout j’ai rarement vu un grand sportif ne pas se faire accompagner au début d’un nouveau challenge. Je sais, venant d’un coach, cela fait un peu vendeur, mais finalement lorsque l’on connait tous les bienfaits du coaching pourquoi ne pas y faire appel ? Avoir une personne qui va tout faire pour vous aider à avancer et en plus se mettre pour une fois dans le rôle du client, ce n’est pas mal non plus.

 

Parlez de votre projet, intégrez les proches qui vont vous soutenir. On doute parfois de soi, les retours vous permettront de faire le tri entre les personnes qui vont pouvoir vous amener du support et celles pour lesquelles certains changements ne sont pas concevables. Mais n’ayez pas peur non plus des critiques négatives, celles qui sont là pour vous faire avancer. Parler de votre projet à votre entourage va vous faire améliorer votre idée, votre « pitch ». Vous repérerez à coup sûr les parties qui enthousiasment et celles qu’il va falloir retravailler.

 

3. La bonne formulation : prenez du temps à bien formuler votre objectif

 

La grande majorité des personnes qui viennent me voir sont surprises de la rapidité avec laquelle on peut procéder à la clarification des objectifs. Très souvent le coaching permet de dissiper un brouillard né des conflits intérieurs entre ce que l’on aimerait voir changer et les sentiments que l’on ressent au même moment. Comme l’exemple de ce coaché qui aimerait changer de travail et qui en même temps ressent de la déception et de la frustration. Ses sentiments qui apparaissaient à chaque fois qu’il pensait à changer de travail lui ont mis des bâtons dans les roues et l’empêchaient de se projeter dans le futur. La clarification a permis de mettre à jour les conflits intérieurs et dans ce cas cela a été suffisant pour redonner de l’énergie et avancer.

 

En fixant votre objectif, vous investissez une bonne partie de votre capital temps. Prendre régulièrement une partie de ce capital afin de vérifier votre objectif, vous évitera de partir dans la mauvaise direction ou de vous décourager avant même d’avoir commencé. La vérification et la formulation de vos objectifs ne vous « coûtera » que 2 à 3 heures, mais elle vous économisera bien du temps en vous faisant réaliser qu’il existe certains raccourcis. Surtout elle vous permettra de mettre noir sur blanc votre objectif et toutes les ressources et contraintes avec lesquelles vous pourrez composer. Je vous ai mis en lien 10 questions qui vous aideront durant cette étape. Vous trouverez également sur mon site un questionnaire à télécharger.

 

Ne soyez pas parfait, soyez pragmatique, si vous n’êtes pas satisfait de la formulation de votre objectif, ne retenez que la partie qui va vous faire avancer. Par exemple si « Je décide de changer de travail en 2019 » ne vous met pas à l’aise, vous pourriez transformer cette phrase de la façon suivante « Je vais faire un bilan de mes compétences d’ici avril » ou alors « Je travaille sur les 10 raisons de changer de job avec mon coach d’ici mars ». Vous aurez toujours la possibilité de reformuler dans 3 ou 4 mois un nouvel objectif qui pourra être « Je fais mes offres d’emploi dans 4 entreprises » ou alors « Je travaille sur les 4 manières d’améliorer la qualité de mes journées dans mon environnement professionnel ».

 

4. Le contexte avant le contenu : choisir la bonne recette pour un plat de choix

 

Au début, réfléchissez au « comment » c.-à-d. plus à la manière dont vous allez atteindre l’objectif qu’à l’objectif lui-même. Parfois, nos objectifs nous impressionnent tellement, qu’ils nous bloquent, comme la montagne majestueuse que l’on aimerait tant franchir, mais qui est décidément trop imposante. Si vous vous trouvez dans ce genre de situation et que votre réflexion se trouve comme devant un mur, oubliez pour un instant l’objectif. Songez à tout ce qui va vous permettre de l’atteindre plus facilement. Cela pourrait être, dans le cas d’un challenge :

– Rencontrer un expert,

– Établir avec lui un programme d’entraînement

– Rencontrer des personnes qui ont eu le même challenge

– Se fixer des objectifs intermédiaires, comme d’autres sommets un peu plus à notre portée

– Développer dans les prochaines semaines une compétence qui servira au défi

– Etc.

 

5. Anticipez les vents contraires

 

Quand ça ne va pas et que les vents sont contraires, préparez votre stratégie pour lutter contre les démotivateurs. Qu’il s’agisse de vos proches, de la fatigue, d’un échec, de vos pensées, réfléchissez à tout ce qui pourrait se mettre sur votre chemin et essayez de développer des stratégies de contre-attaque qui vous sont propres. Ancrez les générateurs d’énergie : rappelez-vous pourquoi vous vous êtes engagé sur ce chemin, regardez les progrès que vous avez faits. Pour les pensées négatives : prenez-en conscience et reformulez-les pour qu’elles vous fassent avancer. Une émotion qui vous tire en arrière ? Réfléchissez à l’intention positive, peut-être s’agit-il d’un indice qui vous demande un peu de créativité pour contourner le problème. Quand ça ne va pas, mettez-vous en mouvement, faites une marche ou alors même une petite tâche que vous aimez faire et qui vous rapproche de votre objectif.

 

6. Engagez-vous dans des actions futures que vous ne pourrez pas facilement annuler

 

Mettez-vous de petits défis qui vous obligeront à vous mettre en action. Pour approfondir un thème, il m’arrive d’organiser un Workshop ou une séance d’information. Lorsque je fixe le rendez-vous, je sais que je n’ai pas encore tout préparé. L’échéance et la confrontation de mon travail à plusieurs publics différents me permettront à chaque fois de l’améliorer.

Vous avez un grand objectif ? Réfléchissez à l’axe du temps, partez plutôt lentement quitte à accélérer en cours de route. Comme pour une course d’endurance, si vous partez trop vite, vous risquez de vous essouffler, vous prenez alors le risque de mettre trop d’énergie sur des résultats qui ne vont pas vous convaincre.

 

7. Questionnez systématiquement votre gestion du temps

 

Repensez votre journée Travailler sur un objectif demande du temps et du travail. Par exemple durant l’année écoulée écrire des articles, tourner des vidéos et faire du montage sont probablement les activités qui m’ont demandé le plus d’énergie. Pour ce type de tâches, il a été nécessaire de reprioriser certaines activités. Pour l’écriture, j’y consacre le dimanche matin ou le vendredi en fin de journée. J’ai également modifié ma routine du matin. Je me lève assez tôt ce qui me donne la possibilité soit d’écrire 1 à 2 heures soit de faire du sport. Ce temps de gagné, l’est surtout le soir, je me couche 1 heure plus tôt (1 heure de télé en moins). Pour la construction du site internet, j’ai fait le choix de prendre une solution rapide. J’ai fait le compromis d’un site préconfiguré afin de me concentrer sur le contenu.

 

Automatisez et trouvez des synergies Trouvez les synergies entre les différentes tâches qui meublent votre journée. Pour tourner des vidéos, j’ai dû prioriser au début sur d’autres activités. Pour les scripts, j’ai trouvé une optimisation facile puisque j’ai synchronisé les thèmes avec les thèmes des blogs qui me fournissent 99% du contenu. Pour le tournage, j’ai mis au point à chaque fois des améliorations pour réduire le temps de préparation et puis j’ai commencé à faire 2 vidéos en même temps. Et si au début le tournage me coûtait beaucoup d’énergie, qu’on dira plus émotionnelle, ma diction, ma présence étant bien loin de ce que j’avais en tête. Le fait de savoir que tourner des vidéos me permettait d’améliorer ma présence et ma manière de formuler les phrases a été pour moi déterminante. Tourner des vidéos m’a permis de prendre un peu plus d’assurance face à un objectif. J’ai également appris à me familiariser au matériel de tournage. Ce qui m’a fait accessoirement découvrir en peu plus en profondeur le monde de la photographie, une très belle découverte. Prenez régulièrement du temps pour automatiser et simplifier les séquences de travail qui sont gourmandes en temps et en énergie.

 

“Trouvez les dénominateurs communs avec les activités existantes”

Certains thèmes abordés sur mon site sont également des thèmes que j’ai abordés durant cette année dans ma fonction de manager. Il a été relativement simple grâce à cette synergie de libérer du temps supplémentaire pour écrire un article et développer une vidéo. À chaque fois que vous désirez développer quelque chose de nouveau, regardez comment vous pouvez augmenter votre motivation en y donnant une utilité dans vos activités actuelles. Tourner des vidéos m’a servi clairement à développer plus d’assurance en public pour mon activité actuelle (…et il y a encore du potentiel 😊). Développer certains sujets m’a permis d’enrichir mes connaissances et de renforcer mes compétences de coach et de manager.

 

Voilà quelques pistes pour faire de cette année une de vos meilleures années. Vous êtes convaincu, alors bloquez tout de suite du temps pour y travailler. Vous avez vraiment envie, mais la confiance n’est pas encore là, focalisez-vous sur la prochaine petite action où vous êtes sûr de vous engager. De quoi avez-vous besoin pour vous sentir plus en confiance et démarrer votre projet ? Et n’oubliez pas que la plus petite mesure peut-être de prendre rendez-vous avec un professionnel qui peut vous accompagner afin de vous faire avancer efficacement vers votre objectif.

 

Join us !

Rejoignez-nous pour recevoir les derniers articles et les dernières nouvelles.

Votre inscription a été envoyée avec succès!

Pin It on Pinterest

Shares
Share This