Comment définir l'objectif?

L’objectif parfois, c’est comme la pierre devant laquelle se trouve le sculpteur.
Elle n’a pas de forme, on sait qu’il y a quelque chose de fort à l’intérieur sans vraiment savoir ce dont il s’agit.
Comment vais-je façonner l’objectif afin qu’il me corresponde ?
Quel éclairage, quelle perspective vais-je utiliser pour le mettre en valeur ?

L’objectif SMART et en 10 points

La fixation d’objectifs selon la technique SMART est une des techniques les plus utilisées. Elle rappelle que la formulation d’un objectif doit remplir les critères suivants :

  • Spécifique : elle doit être formulée suffisamment clairement pour être comprise par toutes les parties prenantes. Il s’agit d’éviter des quantifications ou définitions subjectives comme « meilleur » « plus rapide ».

  • Mesurable : cela signifie que la cible doit être formulée de sorte que nous puissions considérer de façon objective, par la suite, que le but a été atteint.

  • Attractive / acceptée : si le cœur n’y est pas …

  • Réaliste : il s’agit de vérifier que les objectifs sont atteignables. Un critère utile pourrait être : est-ce que d’autres l’ont déjà réalisé ?

  • Temporellement défini.

L’objectif en 10 points reprend les éléments de la définition de l’objectif SMART et permet de vérifier son écologie ainsi que l’intention primaire. Le fait de répondre aux 10 points permettra plus facilement d’établir la feuille de route ou les priorités :

  1. Quel est mon objectif primaire ( à formuler de manière SMART) ?
  2. Quelle est mon intention ? (Pourquoi est-ce que je veux atteindre mon objectif ? Quels sont les résultats attendus ? Quel est l’objectif de l’objectif ?)
  3. À quoi une personne extérieure reconnaît-elle que j’ai atteint mes objectifs ?
  4. De quelles ressources ai-je besoin (matérielles, immatérielles) ?
  5. Avec qui et quand puis-je atteindre mes objectifs ?
  6. Quels sont les critères d’évaluation de l’atteinte de l’objectif ?
  7. Ai-je un avantage à ne pas l’atteindre ? Que pourrais-je perdre en l’atteignant ?
  8. Quel est le prix à payer (temps, finances) ?
  9. Quels chemins me permettent d’atteindre beaucoup plus rapidement mon objectif ?
  10. Par quoi commencer ?

LEs objectifs

Une aide à la prise de décision chaque jour

Différenciez l’intention de l’objectif !

L’une des raisons pour lesquelles beaucoup ne parviennent pas à réaliser une résolution, ou une problématique est qu’ils n’arrivent pas à la transformer en un objectif concret, pragmatique et efficace. 

Si nous prenons une résolution ou une intention de santé telle que : « Je vais améliorer ma santé », les questions qui se posent assez rapidement seront « Comment voulez-vous le faire ? » et « à quoi est-ce que vous reconnaîtrez que votre santé s’est améliorée ? ». Une réponse pourrait être : « Je cours 2 x par semaine sur une distance de 6 à 10 km ».

L’intention est un élément important, parce qu’elle permet de fixer une émotion sur un objectif. Et une émotion positive ou négative va permettre de vous mettre en mouvement. Elle ouvre ainsi une voie royale pour atteindre ses objectifs. Pour la réalisation, il est indispensable d’entraîner sa capacité à transformer cette intention en étapes, en objectifs intermédiaires et concrets.

A contrario, une personne qui s’est fixé un objectif déjà précis peut réfléchir à l’intention. Difficile de trouver l’énergie pour courir 2x par semaine si on ne visualise pas l’intention d’avoir une meilleure santé. Une fois l’intention trouvée, peut-être trouverez-vous d’autres chemins plus simples qui vous permettent aussi d’atteindre vos objectifs.  Prenez par exemple l’intention de l’objectif « Je vais faire 10 cours de yoga » qui pourrait être « Je veux prendre soin de ma santé pour être en forme en découvrant de nouvelles choses ». Avec cette intention exprimée, il sera plus simple de trouver une alternative si le cours de yoga est surbooké.

Éviter les négations

Il est important de formuler l’objectif positivement. Pourquoi ? Parce que le cerveau ne comprend pas les négations. Si je vous dis, ne pensez pas à un éléphant rose, à quoi pensez-vous ? Si vous prenez la phrase « Je ne mange plus de sucrerie entre les repas ». Le soir, vous êtes sur le canapé et vous pensez à « Je ne mange plus entre les repas… manger … manger » cela ne sera pas aidant. Au contraire, si vous formulez « Je m’alimente de manière équilibrée chaque jour pour améliorer ma santé », c’est déjà un peu mieux. 

De la précision

De manière générale, il faut mettre de la précision dans l’objectif. Plus vous mettez de la précision, plus il vous sera facile de vous représenter et de visualiser votre objectif. Pourquoi ? Parce que plus vous êtes en capacité de décrire et de vous représenter ce que vous voulez atteindre, plus votre cerveau travaillera automatiquement pour vous. On verra plus tard qu’à chaque fois que vous visualisez une représentation claire de ce que vous voulez atteindre le cerveau construit les connexions neuronales nécessaires à l’atteinte de l’objectif. C’est d’ailleurs pour cela que la visualisation fait partie de l’entraînement des grands sportifs.
Il faut rester le plus possible dans la description des faits, des termes comme “meilleur”, “plus facile” ne sont pas assez précis. Par exemple, je veux terminer ma course préférée plus facilement et avec un meilleur résultat se transforme en “Je termine la course en octobre 2018 avec un sourire dans un temps en dessous de 1h25, avec une pulsation de 160 max. à l’arrivée les bras levés.” Avec ça, c’est déjà plus facile de me projeter et de visualiser. Un autre type d’objectif pourrait être : « Je clarifie jusqu’à fin juin ma prochaine étape de carrière ainsi que le plan pour y arriver ».

Cible de développement et objectifs :

Il est tout à fait possible de commencer par une cible de développement lorsque l’on aimerait travailler sur des thèmes qui concernent plusieurs situations. Telles que : « J’aimerais augmenter la confiance en moi ». Dans ce cas, l’objectif de développement donne le cadre général. L’étape suivante pourrait être de déterminer, quelles situations on veut améliorer. Puis on déterminera les objectifs précis inhérents à chaque situation, tels que par exemple : « Je veux prendre la parole 2x lors de la réunion mensuelle et exprimer mes idées calmement ».

Mettez-y du cœur et de la passion !

Donnez à votre objectif une dimension de rêve, peut-être que ce n’est pas 1h25 mais 1h20 pour la course ou alors s’agit-il simplement du plaisir de partager un moment avec des amis. Cela peut-être les nouvelles opportunités qu’offre l’examen réussi d’une formation que vous allez démarrer. Pensez à ce qui pourrait rendre votre objectif encore plus désirable. Et c’est très facile : posez-vous la question du pourquoi (voir aussi l’intention ci-dessus). Pourquoi je veux faire cette course ? Parce que c’est une motivation à m’entraîner régulièrement. Pourquoi est-ce important de s’entraîner régulièrement ? Parce que je suis en bonne santé et plus détendu pour la famille, que je me sens bien à la fin de l’entraînement et qu’en plus courir m’aide à trouver des solutions.

 Soyez mesuré mettez-y suffisamment de tension comme l’équilibriste qui règle la tension de sa corde. Trop tendue ça ne marchera pas et pas assez ça ne marchera pas non plus. Avec la bonne tension, la progression sera efficace.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Join us !

Rejoignez-nous pour recevoir les derniers articles et les dernières nouvelles.

Votre inscription a été envoyée avec succès!

Pin It on Pinterest

Shares
Share This